Flag Drapo-fr
Accueil Qui sommes nous ? Nos Actions Sponsoring
     
Conférence Programme
L’analyse scientifique indépendante de référence dans les crises environnementales et sanitaires majeures, Mars 2017, Genève Gestion des déchets générés en mer, Novembre 2008, Marseille
Présentation
Programme
Speakers
Résultats
 
     
  Logo_WE2C Logo_Webster_University  
     
   L’ANALYSE SCIENTIFIQUE INDÉPENDANTE DE RÉFÉRENCE DANS LES CRISES ENVIRONNEMENTALES ET SANITAIRES MAJEURES  
     
   Enjeux, défis et réponses  
     
   Genève, (23-24 Mars 2017)  
 
   
   
   
   
   SPEAKERS  
   
   
 
•Denis Bard, Professeur d'épidémiologie et d'évaluation des risques – EHESP (France)
 
   
 

Denis Bard, 65 ans, est professeur d’épidémiologie et d’évaluation des risques à l’École des Hautes Études en Santé Publique. Il est docteur en médecine, DEA de Nutrition humaine, DEA de Santé publique, habilité à diriger des recherches.

 
 

D’abord médecin généraliste, il a été chargé de recherche au Service des Etudes médicales EDF-GDF, chercheur à l’Institut de Protection et de Sûreté Nucléaire. Il a créé et dirigé le Laboratoire d’Épidémiologie de cet Institut.

 
 

Premier en Europe à s’intéresser aux effets conjoints du statut socio-économique et de la pollution de l’air sur la santé, ses recherches actuelles portent d’une part sur les effets du contexte de vie et de la pollution atmosphérique sur le déclenchement de poussées de sclérose en plaques. D’autre part, il développe une approche méthodologique d’évaluation des impacts du changement climatique sur la santé publique.

 
 

Ses travaux antérieurs ont porté sur les conditions de développement des clusters profanes, notamment autour des sites industriels à risque, la méthodologie de l’évaluation du risque pour la santé lié à des expositions environnementales, la surveillance des maladies d’importation. Il a également initié et contribué à des études en physiologie de la nutrition et à des études cliniques dans ce domaine.

 
 

Il est l’auteur ou co-auteur de 25 livres, 70 articles dans des revues à comité de lecture et de 4 rapports officiels dans le domaine de la santé publique et de l’évaluation des risques liés à l’environnement.

 
 

Il a en particulier contribué à deux expertises collectives INSERM (Dioxines dans l'environnement : quels risques pour la santé ?, 2000 ; Cancer : approche méthodologique du lien avec l’environnement, 2005)

 
 

Il est président du Comité d’Ethique IRSTEA-IFSTTAR, cofondateur et actuel président de la Société Française de Santé Environnement.

 
 

Il a été vice-président du Comité de la Prévention et de la Précaution auprès du Ministre en charge de l’Environnement, membre du Scientific Committee on Health and Environmental Risks (SCHER) de la DG SANCO, du comité d’orientation puis d’évaluation du 1er Plan National Santé Environnement, du « Panel on contaminants in the food chain » de l’Autorité européenne de sécurité des aliments, des Conseils scientifiques de l’AFSSA, de l’ADEME, de l’InVS, du Groupe Technique National de Définition des Orientations de la loi d’orientation en Santé publique 2003 (rapporteur pour les questions de santé-environnement).

 
   
  En savoir plus sur l’intervention
   
  En savoir plus sur la présentation
   
 
•Karine Favro, Maître de conférences en droit public – Université de Haute-Alsace
 
   
 

Spécialiste du droit public, je suis titulaire d’un doctorat en droit public des médias délivré par l’Université d’Aix-Marseille, dédié au statut juridique du téléspectateur, et tout spécialement au droit du public à l’information. C’est sur cette compétence que j’ai été recrutée en 2003 à l’Université de Haute Alsace en qualité de maître de conférences. Membre du Centre Européen de recherche sur le Risque, le Droit des Accidents Collectifs et des Catastrophes (CERDACC) laboratoire de recherches de l’UHA, je dirige le Master 2 Droit de la prévention des risques et responsabilités de la Faculté des Sciences Economiques Sociales et Juridiques. Dans ce cadre, je porte des travaux de recherches en droit des risques industriels, en droit de la sécurité civile, en droit du numérique et dans le domaine de l’expertise. En réalité, ce thème de recherche est régulièrement nourri depuis une dizaine d’années par des contributions et colloques réalisés sous ma direction ou en co-direction.

 
 

Ancrant d’abord les recherches sur l’expertise en droit de l’environnement (Sous ma dir., Risques environnementaux et Expertises, numéro spécial, Droit de l’environnement, oct. 2006), et sur la manière dont on passe de l’expertise technique et scientifique au prétoire (Colloque, sous ma dir., « Regards croisés sur l’expertise », (Mulhouse, 5 octobre 2007) ; sous ma dir., L’expertise : enjeux et pratiques, Lavoisier, Editions Tec&Doc, Collection Sciences du risque et du danger, mai 2009), j’ai poursuivi ma réflexion par une approche globale des rapports entre l'expert et le décideur en essayant en creux de définir le statut de l’expert (Colloque, sous la dir. de K. Favro et M. Lobé-Fouda, L’expert au banc des accusés ?, (Mulhouse, 20 mai 2014) ; sous la dir. de, L’expert au banc des accusés, Droit de l’environnement, numéro spécial, déc. 2014).

 
 

C’est tout naturellement que mes derniers travaux publiés sur le sujet ont porté sur l’expert. Il s’agissait de l’identifier au sein de la société et de définir son rôle sans distinguer les expertises selon qu’elles soient judiciaires, publiques ou de parties, de façon à dégager un ensemble de règles générales de nature à constituer le socle d’une déontologie applicable à tout expert (K. Favro, M. Lobé-Lobas, J.-P. Markus, sous la dir. de, L’expert dans tous ses états, Dalloz, nov. 2016).

 
   
  En savoir plus sur l’intervention
   
  En savoir plus sur la présentation
   
 
•Juliette Kohler, Conseillère politique et juridique – Secrétariat des Conventions de Bâle, Rotterdam et Stockholm (ONU)
 
   
 

Mme. Voinov Kohler dirige l’unité juridique et de gouvernance du Secrétariat des Conventions de Bâle, de Rotterdam et de Stockholm du PNUE. Elle est également conférencière en Droit Environnemental International et possède une maitrise en droit international. Elle est membre du barreau de Genève, en Suisse. Avant de rejoindre le Secrétariat, Mme. Voinov Kohler a acquis une vaste expérience en matière de droit environnemental international, de droit pénal international, de droit suisse et dans le domaine de l’humanitaire en Suisse, à New York et à Chicago.

 
   
  En savoir plus sur l’intervention
   
  En savoir plus sur la présentation
   
 
•Venance Konan, Journaliste, Directeur de la publication – Groupe Fraternité Matin (Côte d’Ivoire)
 
   
 

Né en décembre 1958 dans la charmante ville de Bocanda en Côte d’Ivoire, j’ai passé ma tendre enfance à Ouellé, et mon adolescence à Daoukro, des localités situées dans la même zone, en pays baoulé. Après le lycée, c’est la faculté de droit d’Abidjan qui m’accueille en 1978. Après la maitrise en 1982, j’obtiens une bourse pour faire un troisième cycle en droit international à Nice en France. J’en repars en 1987 avec en poche un doctorat en droit. De retour au pays j’opte pour le journalisme. J’en avais attrapé le virus lorsque nous faisions un journal d’étudiant à l’université d’Abidjan.

 
 

J’ai commencé au groupe Fraternité Matin, le premier groupe de presse de la Côte d’Ivoire et n’en suis pratiquement plus sorti. Entre 2007 et 2011, suite à des divergences avec la ligne éditoriale, j’ai démissionné de mon poste de rédacteur en chef et je suis devenu journaliste indépendant. J’ai écrit à gauche et à droite, essentiellement dans des journaux français et en 2011, après la chute du président Laurent Gbagbo, je suis revenu à Fraternité Matin, comme directeur général. Je suis aussi l’auteur d’une dizaine de livres dont l’un, Edem Kodjo, un homme, un parcours a obtenu le Grand prix littéraire d’Afrique Noire, et un autre, Catapila chef du village a obtenu le prix Rabelais, en France. Mon prochain livre qui sortira en mars 2017 chez Michel Lafon en France a pour titre Nègreries.

 
   
  En savoir plus sur l’intervention
   
  En savoir plus sur la présentation
   
 
•Maria Neira, Directrice, Département de Santé publique et environnement – OMS
 
   
 
•Renaud Piarroux, Professeur, Chef de service, parasitologie et mycologie – Hôpital de la Timone
 
   
 
•Dietram Scheufele, Professeur, life science communication – University of Wisconsin
 
   
 

Dietram A. Scheufele est titulaire de la chaire des Sciences de la Communication John E. Ross et du « Vilas Distinguished Achievement », de l’Université de Wisconsin-Madison et de l’Institut de Recherche Morgridge.

 
 

Il est également membre de l'American Association for the Advancement of Science et de l’Académie des Sciences, des Arts et des Lettres du Wisconsin, ainsi que de l’Académie Nationale Allemande des Sciences et de l’Ingénierie.

 
 

Auparavant, M. Scheufele a été membre permanent du corps professoral de l’Université de Cornell, titulaire de la Bourse Shorenstein à Harvard et professeur invité du Annenberg Public Policy Center de l’Université de Pennsylvanie.

 
 

Il a travaillé, en tant que consultant, pour le Système Public de Radiodiffusion Américain [U.S. Public Broadcasting System], l’Organisation Mondiale de la Santé et la Banque Mondiale.

 
   
  En savoir plus sur l’intervention
   
  En savoir plus sur la présentation
   
 
•Patrick Ramaël, Magistrat, Président de Chambre – Cour d’appel d’Aix en Provence
 
   
 

Patrick Ramaël est un magistrat français, actuellement président de chambre à la cour d’appel d’Aix-en-Provence.

 
 

Il a été juge d’instruction à Paris, à Versailles et à Bordeaux. Il a également exercé des fonctions de magistrat du Parquet, notamment comme procureur de la République à Cambrai.

 
 

Il est l’auteur de Hors procédure, Calmann-Lévy, 2015

 
 

Il est aussi coauteur de :

 
 

  - Blanchiment d'argent et crime organisé, Presses Universitaires de France, 1996 (en collaboration avec Jean-Louis HERAIL)

 
 

  - Le crime international et la Justice, Flammarion, 1998 (en collaboration avec Alberto PERDUCA).

 
   
 
•Joost van Rooij, Toxicologue, hygiéniste industriel – Caesar Consult (Pays-Bas)
 
   
 

Le Dr. Joost G.M. van Rooij est toxicologue (agréé par l’EUROTOX) et hygiéniste du travail. Il est le fondateur et le co-directeur de Caesar Consultation et de ChemRADE BV aux Pays-Bas. Il est également président de l’Association Néerlandaise pour l’Hygiène du Travail (NVvA). Il possède plus de 25 ans d’expérience en tant que consultant dans des domaines tels que la toxicologie et l’évaluation de l’exposition aux produits chimiques.

 
 

Ses spécialités et ses champs d’expertise sont les outils d’évaluation de l’exposition aux produits chimiques, la surveillance biologique, les restrictions REACH, les solvants, le PAH, l’amiante, l’absorption des produits chimiques par la peau et l’évaluation rétrospective de l'exposition suite à des allégations de dommages pour la santé.

 
 

Depuis un an, il est consultant pour Houthoff Buruma, le cabinet d’avocat qui représente Trafigura dans le cadre de son procès aux Pays-Bas.

 
   
  En savoir plus sur l’intervention
   
  En savoir plus sur la présentation
   
 
•Francisco Rubio, Professeur associé à Webster University (Genève), membre du comité de direction de Médecins du monde Suisse
 
   
 

Ancien chargé de mission au ministère de l'agriculture, avocat, ancien directeur juridique de Médecins du monde (1995-2015) France, ancien maître de conférences associé à l'université du Mans, ancien chargé d'enseignement à Columbia University (New-York), ancien maître de conférences à SCPO Paris, ancien membre du Conseil national de la vie associative.

 
 

Ancien expert auprès du Conseil de l'Europe et de l'Organisation internationale de la Francophonie.

 
 

Auteur de plusieurs ouvrages : Dictionnaire pratique des ONG (Editions Ellipses); Dictionnaire pratique de l'humanitaire (Editions Ellipses), A quoi servent les ONG? (Editions de l'Hèbe Genève), La justice pénale internationale : mythe ou réalité? (Editions de l'Hèbe Genève); L'humanitaire est-il encore indépendant? (Editions de l'Hèbe Genève);Le droit d'ingérence (Editions de l'Hèbe Genève), Dictionnaire des droits de l'homme (PUF ouvrage collectif), Droit des associations (Editions Dalloz ouvrage collectif), etc.

 
 

Actuellement : Juge assesseur à la Cour nationale du droit d'asile. Professeur associé à Webster University (Genève,) membre du comité de direction de Médecins du monde Suisse, membre du conseil scientifique de la revue Jurisassociations (Editions Dalloz,) Chargé de la préparation du colloque du musée de la Grande Guerre des Pays de Meaux consacré à la philanthropie américaine et la Grande Guerre

 
   
 
•Pierre Portas, President of WE2C, former deputy Executive Secretary of the Basel Convention